Qu’est-ce qu’un groupe exportateur ou un regroupement d’exportateurs ?

Plusieurs entreprises exportatrices ayant des produits complémentaires, s’unissent pour s’ouvrir sur un nouveau marché international en partageant ainsi leur expérience, les efforts et les coûts, tout en renforçant et facilitant leur offre de produits.

 

Quels sont les facteurs nous permettant de définir notre type d’exportation, seul ou en groupe ?

Certains facteurs que nous devons étudier et qui nous aideront dans le choix de notre décision sont : l’expérience exportatrice antérieure, l’existence de produits complémentaires aux nôtres, les difficultés du marché ciblé, un large éventail ou au contraire un ensemble réduit de produits, la capacité d’investissement, l’aptitude à répondre aux commandes particulières, l’implication managériale dans le projet d’export, la taille de l’entreprise, les connaissances en terme de marketing international, la possibilité de créer des synergies et des partenariats avec d’autres entreprises, etc.

 

Quelles sont les caractéristiques ?

Les groupes exportateurs sont des partenariats volontaires entre entreprises, qui présentent des produits complémentaires et ont fixé des objectifs communs, établis afin de renforcer leur offre globale. En outre,  ils cohabitent durant le temps de la prospection et sur le même marché en partageant le budget et le plan de développement. Grâce au groupe exportateur, les entreprises divisent les coûts ainsi que les risques.

 

Quels sont les avantages ?

Les avantages sont multiples et il est important de les prendre en considération : les groupes exportateurs permettent de mettre en commun son expérience avec d’autres entreprises du même secteur qui partagent les mêmes besoins et problématiques, de réduire les coûts de prospection internationale, d’augmenter les économies d’échelle, de renforcer l’offre, et d’avoir un meilleur impact sur la chaîne export et moins de coûts en termes de ressources humaines.

 

Quels pourraient-être les inconvénients ?

Comme toute décision que nous prenons, aussi positive qu’elle soit, elle peut aussi impliquer quelques inconvénients. Dans ce cas, nous pouvons souligner la perte d’autonomie, les tensions engendrées par les différentes conceptions du développement, de l’image de l’entreprise et des rythmes de travail.